Un serveur d’hébergement web partagé comporte une quantité limitée de ressources pouvant être utilisées en tout temps, par tous les utilisateurs de ce serveur. Si, à tout moment, un client du serveur partagé utilise de manière excessive les ressources, cela aura un impact négatif sur la performance des sites web et de la messagerie de tous les autres clients partageant ce même serveur. Les administrateurs de système d’HostPapa surveillent plusieurs éléments des ressources serveur afin de détecter l’utilisation excessive.

Utilisation UCT:

Les cœurs de processeur d’un serveur traitent les tâches que votre compte leur demande d’exécuter, y compris lancer un script PHP côté serveur, se connecter à une base de données ou envoyer des emails. Un utilisateur monopolisant l’utilisation UCT peut occasionner des délais aux requêtes de site web d’autres utilisateurs. Si votre site utilise une base de données ou repose sur des scripts PHP, l’augmentation de l’UCT de votre compte pourrait en améliorer la performance.

L’utilisation E/S (entrée/sortie), comme pour l’utilisation UCT, représente le volume d’activités disque utilisé par votre compte. Toute tâche utilisant l’unité de disque d’un serveur consommera des E/S. Si la limite des E/S est atteinte, les processus de site web ralentiront et prendront beaucoup plus temps à être complétés.

Utilisation de la mémoire physique (RAM):

La RAM est la mémoire allouée à votre compte. Si cette valeur atteint sa limite, votre site web pourrait éprouver certaines erreurs PHP (si cela s’applique) ou, dans les cas extrêmes, vous pourriez voir apparaître une page d’erreur CloudLinux. Ces erreurs sont normalement de courte durée et, une fois que l’utilisation revient sous les limites, elles s’estompent d’elles-mêmes.

Processus d’entrée:

Les processus d’entrée sont le nombre de processus concurrents traités pour votre compte. Il est essentiel de comprendre ce qui constitue une connexion, puisqu’il s’agit bien plus que du simple « nombre de visiteurs sur votre site web ». Par exemple, si un visiteur entre sur votre site, que votre page d’accueil prend 0,1 seconde à charger et ne génère qu’une connexion HTTP, ce visiteur compte pour un processus de 0,1 seconde.  Même si ce visiteur « consulte votre site », il ne sera plus considéré comme une connexion jusqu’au moment où il effectuera une autre action qui génèrera une nouvelle connexion, comme accéder à une nouvelle page, par exemple.

Utilisation du disque:

Lorsque l’UCT a traité les instructions d’une tâche, il doit écrire ou lire des informations sur le disque du serveur. Puisque le disque est partagé par tous les utilisateurs du serveur, une lecture ou une écriture de requêtes excessive sur le disque peut entraver l’exécution des requêtes des autres utilisateurs.

Causes courantes d’une utilisation excessive des ressources serveur :

Maliciel et activité de piratage:

Un site web piraté peut causer bien des excès en matière d’utilisation des ressources serveur, puisqu’un code malveillant type tente de traiter une quantité de choses pour chaque chargement de page, en plus de ce qu’effectue déjà normalement un site web. Une activité de piratage est aussi habituellement automatisée, ce qui occasionne une utilisation accrue des ressources afin de traiter le nombre démesuré de requêtes.

Tâches cron intensives:

Une tâche cron est une tâche programmée sur une machine Linux. Ceci permet à un utilisateur d’exécuter des tâches sans devoir être présent pour la lancer. Dans la plupart des cas, une tâche cron qui s’exécute à chaque minute ou même à toutes les cinq minutes peut provoquer des problèmes sur le serveur – tout dépend de l’intensité de la tâche à exécuter. Si vous croyez que cela puisse être un problème, tentez de désactiver temporairement les tâches cron et voyez si votre utilisation des ressources diminue.

Nombre d’erreurs:

Un nombre excessif d’erreurs provenant d’un site web peut avoir un impact négatif sur l’utilisation des ressources d’un compte. Les codes d’erreur peuvent vous offrir un aperçu de ce qui se trame dans le trafic de votre site web et ainsi la raison pour laquelle certains visiteurs pourraient ne pas voir, comme prévu, votre site web complet. Les erreurs courantes pouvant perturber votre utilisation des ressources sont : 500, 502, 503, 504 et 508.

Un trop grand nombre de plugiciels ou modules sur votre site web:

Un plugiciel ou module est un petit morceau de code qui bonifie la fonctionnalité par défaut d’une application telle que WordPress ou Joomla. Il est recommandé de minimiser le nombre de plugiciels activés sur votre site web; le nombre de plugiciels pouvant être exécutés avant que des alertes ne soient déclenchées pour utilisation excessive des ressources varie selon le plugiciel lui-même, la façon dont il a été programmé et sa fréquence d’utilisation.

Avant d’installer un plugiciel ou un module, faites une recherche Google afin de vous assurer qu’aucun problème connu n’a été rapporté au sujet du script. Il est également conseillé de maintenir vos plugiciels à jour en tout temps. Les plugiciels désuets peuvent entraîner une utilisation excessive du serveur et rendre votre site web vulnérable aux pirates et maliciels, ce qui pourrait également provoquer une utilisation excédentaire du serveur.

Grands surcroîts de trafic:

Des surcroîts de trafic surviennent lorsque votre site web est balayé par des bots automatisés (les moteurs de recherche, par exemple), lorsqu’il fait l’objet d’une attaque par commentaires indésirables ou lorsque vous avez tout simplement une hausse légitime de votre trafic, le tout dans un court délai. Si vous croyez que votre site web est l’objet d’un surcroît de trafic, il vous est possible de l’optimiser afin que ce surcroît utilise moins de ressources serveur.

Voici quelques-unes des façons les plus courantes d’optimiser votre site web : implanter un plugiciel de mise en cache, limiter la quantité de contenu dynamique comme les plugiciels et les modules et s’assurer que les fichiers images du site soient de petit format conçu pour le Web.

Catégories : Uncategorized